Qu’est-ce que l’huile de CBD ?

0
100
Huile de CBD

Bien que le THC (tétrahydrocannabinol) soit le plus connu, le CBD (cannabidiol) a des effets différents qui en font un élément plus intéressant et plus complet. A l’inverse du THC, le CBD n’est pas psychotrope, ce qui signifie qu’il ne vous donnera pas de sensation euphorisante. La majorité des huiles de CBD disponibles sur le marché aujourd’hui sont dérivées de souches de chanvre riches en CBD et pauvres en THC. Cela permet au consommateur de profiter des avantages du cannabidiol de manière sûre et légale, sans les effets secondaires indésirables du THC.

L’huile de CBD est-elle légale ?

Le cannabis provient des Cannabaceae et contient plus de 80 composants chimiques actifs. Les composés les plus connus sont le delta-9-tétrahydrocannabinol (THC) et le cannabidiol (CBD). Le THC est le composant qui produit la sensation euphorique associée à la consommation de marijuana. Le CBD et son potentiel lié aux bienfaits pour la santé suscite un grand intérêt.

En France, si le THC est considéré comme un produit stupéfiant, il n’en est pas de même pour le CBD et il est donc autorisé mais sous certaines conditions très strictes définies dans l’Arrêté du 22 août 1990 :

  • La plante utilisée pour la fabrication du produit doit avoir une teneur en THC inférieure à 0.2%
  • Seule l’uitilisation des fibres et des graines est légale
  • Le taux de THC du produit fabriqué doit être de 0%. Même une infime trace est interdite.

Les principales indications de l’huile de CBD

On considère aujourd’hui que l’huile de CBD peur soulager de nombreux problèmes de santé, allant des troubles anxieux à l’inflammation chronique, en passant par les douleurs neuropathiques, toutefois « considéré » , n’équivaut pas à « validé » scientifiquement. En raison de la réglementation en vigueur, il y a très peu d’essais pour soutenir ces allégations, bien que les recherches semblent se multiplier maintenant que les lois font la distinction entre les deux formes de cannabis.

Anxiété

Un traitement de 300 mg de CBD a permis de soulager considérablement l’anxiété de 57 hommes en bonne santé qui devait effectuer une activité anxiogène. Des effets bénéfiques sur l’anxiété après la prise de CBD ont été signalés dans une étude d’observation où 21 patients sur 400 étaient anxieux. Les scores d’anxiété ont diminué dans une grande série de cas de 72 patients, 57 patients (79,2 %) ayant déclaré une baisse des scores dans le premier mois suivant le traitement par le CBD. 9

Les troubles du sommeil

31% des personnes prenant du CBD pour d’autres affections telles que l’anxiété ou des douleurs non liées au cancer ont déclaré avoir un meilleur sommeil grâce au CBD. Dans une vaste étude de cas portant sur 72 personnes, 48 patients (66,7 %) ont signalé une amélioration des indices de sommeil au cours du premier mois, mais ceux-ci ont fluctué dans le temps.

Douleur neuropathique

Des études sur les animaux ont montré que le CBD a des effets anti-inflammatoires et agit sur les endocannabinoïdes et les systèmes de détection de la douleur pour soulager la douleur. Malheureusement, il existe peu d’essais sur l’homme qui étudient l’utilisation du CBD comme substance pour soulager la douleur, la plupart des essais utilisant une combinaison de CBD et de THC pour soulager la douleur.

D’autres recherches (tant sur l’animal que sur l’homme) ont montré que le CBD a des effets anti-inflammatoires, et qu’il pourrait soulager la douleur par ce mécanisme, toutefois d’autres études doivent encore être menées pour valider ces résultats.

Épilepsie

En juin 2018, la FDA a approuvé l’Epidiolex (une formulation à base de plantes du CBD) pour traiter les crises d’épilepsie chez les jeunes enfants de 2 ans et plus atteints du syndrome de Dravet et du syndrome de Lennox-Gastaut (LGS), qui sont deux formes rares d’épilepsie. Le CBD a également été étudié pour être utilisé dans d’autres formes d’épilepsie résistantes aux traitements, généralement en plus des médicaments classiques contre l’épilepsie. Les résultats varient, mais plusieurs essais ont montré que le CBD réduisait significativement la fréquence des crises de près de 44 % chez la plupart des personnes.

De nombreuses autres études, tant sur les animaux que sur l’homme, ont conclu à une très large majorité que le CBD possède des propriétés immunosuppressives et anti-inflammatoires qui pourraient en faire un bon choix pour certaines affections auto-immunes ou certains troubles liés à l’inflammation. En outre, d’autres essais sont nécessaires pour étudier son utilisation pour de nombreuses autres affections, telles que la sclérose en plaques, la maladie d’Alzheimer, le traitement des toxicomanies et le diabète.

L’huile de CBD :des effets secondaires à craindre ?

Les effets secondaires du CBD les plus fréquemment évoqués sont la somnolence, les problèmes gastro-intestinaux, la sécheresse de la bouche, la réduction de l’appétit, les nausées et l’interaction avec d’autres médicaments.

  • Somnolence. Parmi les effets secondaires les plus courants de la consommation de CBD, on peut citer la somnolence et les effets sédatifs. Les effets peuvent être trop marqués si vous prenez du CBD en même temps que d’autres sédatifs.
  • Problèmes gastro-intestinaux. Certaines personnes peuvent avoir la diarrhée ou des problèmes de foie [lors de l’utilisation du CBD]. Cela dépend évidemment de la personne et de ses antécédents médicaux, c’est pourquoi le suivi est important.
  • Bouche sèche. Le CBD peut potentiellement provoquer une sensation de sécheresse dans la bouche et les yeux. Bien que cet effet secondaire soit plus susceptible de se produire avec le THC, il peut également se produire avec le CBD.
  • Interaction possible avec d’autres médicaments. Le CBD peut interagir avec d’autres médicaments utilisés, et notamment les antibiotiques, les antimigraineux, les anti-inflammatoires et certains antidépresseurs. Il est important de discuter avec votre médecin pour savoir si le CBD pourrait affecter vos prescriptions actuelles.
  • Nausées. Dans certains cas, ceux qui ingèrent des suppléments de CBD peuvent avoir des nausées. Cela dépend de la sensibilité de la personne au CBD, ainsi que de la quantité ingérée.

Les compléments de CBD se présentant sous différentes formes (huiles, gommes, teintures et vapeurs), la quantité réellement absorbée peut varier considérablement. Ces variations, combinées à celles de chaque personne, influeront en fin de compte sur les éventuels effets secondaires du CBD que vous pourriez ressentir.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here